Et si je participais au défi “Lundi Vert” ?

Et si je participais au défi “Lundi Vert” ?

  • 24
    Partages

Réduire votre consommation de viande et de poisson en 2019, est la meilleure chose que vous puissiez faire pour la planète !

500 personnalités ont décidé de répondre favorablement à l’appel pour un lundi vert. Parmi elles, on pourra notamment retrouver Isabelle Adjani, Yann-Arthus Bertrand, Juliette Binoche ou Alain Bougrain-Dubourg. Soutenu par des ONG telles que GreenPeace ou SeaShepherd, elles s’engagent ainsi à ne plus avaler ni viande, ni poisson chaque lundi. 

Source : Lundi Vert

Pourquoi est-ce utile de rejoindre ce mouvement ?

L’élevage est l’une des causes principales de déforestation et de perte de biodiversité. Par exemple, 85% des surfaces déboisées de la forêt d’Amérique du Sud ont été dédiées à l’élevage. De plus, il contribue selon les Nations Unies à 14,5% des émissions totales des gaz à effets de serre, soit autant que le secteur des transports.

Enfin, l’élevage consomme une quantité très importante d’eau potable. L’empreinte eau du bœuf par calorie est environ 20 fois supérieure à celle des céréales ou des féculents. L’élevage contribue également à la pollution de l’air. Par exemple, en France, environ 70% des émissions d’ammoniaque, un des principaux précurseurs de particules fines PM25, sont issues de l’élevage.

Manger moins de viande serait même favorable à la santé en contribuant à atténuer le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et d’obésité. L’Organisation mondiale de la santé a établi que la viande rouge transformée était en effet une cause certaine de cancer, tandis que la viande rouge non transformée en était une cause probable.

 

Vous souhaitez relever le défi ?

Rendez-vous sur le site du lundi vert pour déclarer votre intention de relever le défi ! En retour, vous recevrez chaque semaine encouragements et recettes alternatives pour vous aider à réaliser ce défi  et le maintenir !

 

Se passer de viande et de poisson un jour par semaine n’est pas un sacrifice, c’est une opportunité.

 

Pour en savoir plus sur l’impact de la consommation de viande sur la planète :

Source : Le Monde